Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la FDGEDA de l'Ain
  • : Actualité et activités des groupes de développement agricoles de l'Ain et de leur fédération départementale
  • Contact

Actualités de la FDGEDA et des groupes

A noter dans vos agendas...

Le 17 novembre 2016 de 9h30 à 16h30 - Journée de rencontre et d'échange entre groupes et collectifs de la région

Accueil le matin au GAEC des Mirtanges à St Cyr sur Menthon et présentation des activités du CETA Bressan

Tous les participants se retrouveront ensuite à la salle des fêtes de Bagé le Châtel pour partager le repas.

L'après-midi sera consacré à une bourse aux projets, puis un temps de travail en ateliers, autour des questions de mobilisation des adhérents, financement des groupes, accompagnement des jeunes installés.

Vous êtes intéressé? Contactez-nous

 

Festival AlmimenTERRE

le 22 novembre en soirée au lycée agricole des Sardières à Bourg en Bresse

le 29 novembre en soirée au lycée agricole de Cibeins à Misérieux

 

 

 

 

 

 

18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 16:37

IMG_3118.JPG

 Lors du dernier tour de plaine, les agriculteurs du CETA Bressan se sont retrouvés pour tenter une nouvelle expérience : étudier de plus près les vers de terre qui peuplent leurs terres cultivées.

 

Le protocole expérimental, mis en place par l’Université de Rennes, consiste à choisir 3 placettes de 1 m² que l’on arrose avec 300 g de moutarde « Amora fine et forte » dilués dans 10 L d’eau, on renouvelle l’opération une seconde fois pour chaque placette. Cette méthode est basée sur le comportement de fuite adopté par les vers de terre suite à l’agression épidermique provoquée par l’eau moutardée. Après chaque arrosage, le jeu consiste à prélever les vers de terre qui remontent à la surface, à les comptabiliser et à tenter d’identifier leur famille d’appartenance : les épigés, les anéciques ou les endogés.

Une fois le travail fini, pensez à rincer les vers dans une bassine d’eau avant de les relâcher.

 

Résultat des courses :

Le matin à Biziat sur une parcelle de blé menée en TCS, précédent maïs, et recevant du lisier de porcs régulièrement, la chasse a abouti à une moyenne de 14 d’individus collectés par m², soit environ 50 à 100 kg/ha. Un résultat dans la moyenne des observations faites sur le sol breton. Ce sont essentiellement des épigés qui ont été observés ; de petite taille et très pigmentés, ils vivent près de la surface du sol et se nourrissent de matières organiques fraîches.

 

L’après-midi sur Domsure, nous avons renouvelé l’expérience sur une autre parcelle de blé, en TCS une année sur 2 (labour avant maïs) et recevant chaque année du lisier de bovins. La récolte a été fructueuse avec un score moyen de 100 vers/m² soit environ 600 à 800 kg de vers par ha ! Nous avons observé autant d’individus épigés que d’anéciques. Ces derniers sont les lombrics que nous connaissons tous, de grandes tailles et infatigables creuseurs de galeries verticales, ils assurent un brassage intime de la matière minérale avec la matière organique et participent ainsi à la formation du complexe argilo-humique par le rejet de nombreuses fèces à la surface du sol, les turricules.

Quelques endogés ont aussi été observés sur cette parcelle. Ce sont des individus peu pigmentés, qui vivent continuellement dans le sol. Ils puisent leur alimentation soit des racines mortes, soit de matières organiques plus ou moins évoluées et intégrées à la matière minérale.IMG_3121.JPG

 

Participez, vous aussi !

Toutes ces informations ont été communiquées auprès de l’Observatoire Participatifs des Vers de terre (OPVT) coordonné par l’Université de Rennes. En s’adressant à toutes les personnes volontaires pour l’observation de ces magro-organismes du sol, cet observatoire  va permettre de rassembler et d’analyser les informations collectées au niveau national.

Plus d'infos sur le site : http://ecobiosoil.univ-rennes1.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Audrey Bernat
commenter cet article

commentaires